Aujourd’hui plus que jamais, désinfecter l’intérieur de sa maison est devenu crucial. Nous passons près de 80 % de notre temps dans des lieux fermés de mieux en mieux isolés et la qualité de l’air que nous respirons influe considérablement sur notre santé. De nombreux micro-organismes, bactéries, acariens et pollens sont présents sur les surfaces, textiles et objets et les éliminer constitue un véritable défi. Si de nombreuses solutions s’offrent à vous pour purifier et assainir vos espaces de vie, toutes ne se valent pas. Nous avons sélectionné pour vous les plus efficaces et naturelles.
I.

Ouvrez les fenêtres

Il s’agit certainement de la solution la plus évidente. L’air intérieur est généralement plus pollué que l’air extérieur (entre 5 et 7 fois) et il est indispensable de le renouveler. En effet, une ventilation adéquate permet d’évacuer les composés organiques volatils, ou COV, qui s’accumulent dans l’air ambiant. L’aération régulière permet également de diminuer l’humidité et la température des pièces afin de prévenir la prolifération de microbes ou d’acariens.
Homepage article right
        image
Voici quelques règles à observer pour une aération adéquate:
  • Ouvrez les fenêtres en grand au moins 15 minutes par jour, si possible plusieurs fois par jour si vous passez beaucoup de temps chez vous : plus le courant d’air sera puissant, plus le renouvellement de l’air sera rapide et efficace.
  • Aérez toute l’année, même l’hiver. En général, on a tendance à moins aérer en hiver pour préserver la chaleur, c’est pourtant une erreur. Ouvrir les fenêtres pendant quelques minutes vous permettra de rendre l’air moins humide et plus sain.
  • En été, évitez d’ouvrir les fenêtres aux heures les plus chaudes de la journée pour plus d’efficacité.
  • Pensez à aérer après une séance de bricolage, une douche ou la préparation d’un repas.
  • Le principal avantage de cette solution : elle est naturelle et ne requiert que quelques minutes par jour. Adoptez le réflexe !
Lamarque Article 1
II.

Achetez des plantes

Peintures, détergents, désodorisants, solvants, ou autres : les sources de pollution de nos intérieurs sont multiples, mais bonne nouvelle, vous n’êtes pas seul(e) dans votre lutte contre les agents polluants. En effet, des études réalisées en France (Phyt’air) et aux États-Unis (NASA Clean Air Study) montrent la capacité des plantes à épurer certaines substances présentes dans l’air.

Naturellement, loin de nous l’idée de transformer votre intérieur en forêt, mais investir dans quelques plantes dépolluantes permettra d’apporter une touche de décoration supplémentaire tout en préservant votre santé.

Bon à savoir : il existe une grande variété de plantes d’intérieur. Certaines absorbent des composés différents et d’autres peuvent être source d’allergies. Ainsi, avant l’achat de vos plantes, il est important de bien se renseigner sur leurs effets et de veiller à varier les espèces. Il est aussi généralement conseillé de ne pas mettre de plantes dans une chambre à coucher.
III.

Faites confiance à la nature

Face à la prolifération des bactéries et microbes, nous nous tournons souvent vers une multitude de produits d’entretien d’origine chimique. Sous couvert d’efficacité, ceux-ci peuvent s‘avérer nocifs, contenant des substances allergisantes, irritantes, voire corrosives. Il existe même certains produits spécialisés dont nous n’avons pas besoin au quotidien. Voici quelques alternatives naturelles ayant fait leurs preuves :
  • Le savon noir : idéal pour laver les sols et assainir toutes les surfaces et revêtements. Mieux encore, il peut même servir de détachant ou d’insecticide et il sent bon !
  • Le jus de citron : les agrumes sont vos amis. Excellent anti-infectieux, antiseptique et antiviral naturel, il dégage lui aussi une odeur agréable et vous permettra d’assainir votre intérieur en toute simplicité.
  • Le vinaigre de cidre : encore plus efficace que le vinaigre blanc, vous pouvez l’utiliser pour nettoyer de petites surfaces ou le diluer pour nettoyer vos sols. Ne vous en faites pas, l’odeur s’évapore rapidement et vous pourrez même l’utiliser en cuisine.
  • L’huile essentielle d’arbre à thé (ou tea tree). Complément parfait au savon noir, elle permettra de désodoriser, désinfecter et éliminer les virus, champignons et autres microbes grâce à son action antibactérienne.
IV.

Le pouvoir de la vapeur

Toutes ces solutions sont des réflexes simples et naturels, et pourtant redoutables dans la lutte contre les microbes. Ils permettent de diminuer la pollution ambiante et d’empêcher la prolifération de micro-organismes pathogènes dans votre logement. Cependant, certains objets comme les matelas ou canapés abritent un grand nombre de nuisibles et demeurent difficiles à désinfecter en profondeur sans les abîmer. Il n’existe que deux solutions : les produits chimiques, qui ne sont pas sans conséquence sur la santé ou la vapeur.

Homepage article right
        image

En effet, il est important de considérer le pouvoir de l’eau, élément indispensable à la vie ayant grandement contribué à l’amélioration de la santé des populations. Sous forme de vapeur, elle peut s’avérer d’une efficacité redoutable dans l’élimination des micro-organismes, à condition d’être parfaitement maîtrisée.

Dans le cas de la vapeur DMS de Laurastar, l’eau chauffée jusqu’à 160°C se transforme en vapeur 100% à l’état gazeux qui, une fois libérée, possède une énergie exceptionnelle. La vapeur DMS pénètre ainsi dans les fibres en profondeur et s’insère dans les moindres sinuosités des objets pour désinfecter et assainir de façon naturelle, éliminant jusqu’à 99,9999 % des virus et bactéries.